La naturopathie appliquée aux enfants : l’immunité

La naturopathie appliquée aux enfants : l’immunité

“L’enfant a le meilleur système immunitaire qu’on puisse demander” Christine Coquart Médecin homéopathe, phytothérapeute

L’enfant est censé avoir des maladies, il est censé développer son immunité en “faisant des maladies”. Son système immunitaire se construit dans ses premières années (accouchement, allaitement, collectivités) et il faudrait lui laisser le temps avec le corps de se former.

La fièvre est un processus de défense. On peut laisser l’enfant 48 à 72H avec un peu de fièvre, tout en la contrôlant, très régulièrement et en hydratant l’enfant. Le premier geste est de découvrir l’enfant, le faire boire abondamment puis on peut lui faire prendre un bain à 2° en dessous de sa température corporelle, pendant 5 min.

On peut également placer un gant froid sur les tempes et l’aine. Ainsi la température devrait normalement baisser rapidement. La fièvre est souvent utile à la guérison de la maladie. Il est raisonnable de la faire baisser en dessous de 38,5° de façon général. Il est évident que si elle ne descend pas au bout de 24H ou que vous ne supportez pas de voir votre enfant ainsi, il faut absolument consulter un médecin.

Chaque enfant réagit différemment face à la fièvre. Il faut observer et réagir avec bon sens. Les maladies sont des portes, souvent après une maladie, l’enfant fait une poussée de croissance. Ce qui est compliqué, c’est qu’un enfant malade, notre enfant malade, cela nous fait peur et c’est bien compréhensible ! Pourtant, lorsque c’est possible, si on laisse le système immunitaire agir naturellement, on voit la différence au fil du temps.

Les traitements alternatifs peuvent être utilisés avec une approche allopathique selon vos convictions. Il est bien clair que nous parlons des maux chroniques bénins de l’enfance et non de maladies graves qui nécessitent quand à elle d’aller consulter un médecin ou un pédiatre.

Les traitements complémentaires sont : l’homéopathie, l’ostéopathie, la phytothérapie, les huiles essentielles, l’acupuncture, le shiatsu, la microkinésie, la gemmothérapie.

La gemmothérapie est intéressante car elle paraît fortement appropriée à cet élan de croissance des enfants. En effet, la gemmothérapie est une branche de la phytothérapie qui regroupent macérats de bourgeons, de jeunes pousses d’arbres et d’arbustes.

Les traitements alternatifs peuvent être pris avec des médicaments en dehors des antibiotiques qui détruisent la flore intestinale qui est le siège de l’immunité.

Le soutien du système immunitaire est primordial et accessible à tout le monde sans risques : probiotiques, produits de la ruche ‘gelée royale, pollen frais, propolis), extrait de pépins de pamplemousse, vitamines, alimentation saine et équilibrée.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×